La CCE et la CCB retenues pour la mise en place d’un Contrat de Transition Écologique (CTE)

Le 10 mai, je réunissais les Communautés de Communes de Blaye, de l’Estuaire, de Haute Saintonge ainsi que la Communauté d’Agglomération de Royan pour une réunion d’informations sur le CTE. Aujourd’hui, les voilà lauréates.

Le Contrat de Transition Écologique (CTE) n’est pas un dispositif supplémentaire mais plutôt un accompagnement de l’État pour mener à bien les projets de territoire développés par les collectivités locales en collaboration avec les citoyens. En partant de ces projets, le CTE porte une véritable ambition de territoire avec des actions opérationnelles.

Sans ouvrir de financements supplémentaires, il permet néanmoins d’en faciliter l’accès en identifiant les leviers existants grâce à un pool de services de l’État mis à leur disposition.

Grâce à cet outil, l’écologie est abordée dans sa globalité et pas uniquement sous l’angle de l’énergie. Elle devient alors un véritable moteur de l’économie et du développement des territoires.

Depuis le mois de septembre 2018, je défends la nécessité de la création d’un CTE par les communautés de communes en bordure d’estuaire. Selon moi, le CTE est l’outil idéal pour valoriser les projets de transition énergétique et de mobilité, anticiper la baisse d’activité du CNPE de Blaye et permettre aux citoyens et aux associations d’être acteurs et force de propositions sur leur territoire de vie.

Après avoir soutenu la candidature des Communautés de Communes de Blaye, de l’Estuaire, de Haute Saintonge ainsi que la Communauté d’Agglomération de Royan auprès des ministères concernés, je me réjouie d’apprendre que cette dernière a été retenue par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Je salue l’engagement de ces collectivités qui ont su être force de proposition en termes de transition écologique. Elles rappellent que c’est uni que le territoire trouvera peut-être une alternative au projet éolien de l’estuaire.

Aujourd’hui, il me parait nécessaire d’engager une réflexion sur la cohérence et l’efficience du développement des panneaux photovoltaïques pour nos territoires.

Désormais, les collectivités lauréates ont 4 mois pour remettre une feuille de route visionnaire pour développer des projets propres à chaque communautés de communes en matière de transition écologiques ainsi qu’un projet commun sur la thématique de la mobilité fluviale sur l’estuaire de la Gironde.

Il nous appartient de faire du Nord Gironde un territoire en devenir et incontournable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s