Violences sexistes et sexuelles – pour renforcer la prévention et l’accueil des victimes de violences

Aujourd’hui encore, alors que nous évoluons pleinement dans l’ère post moderne, femmes et enfants continuent d’être des victimes silencieuses de violences sexistes et sexuelles.
Discrimination, harcèlement mais aussi humiliation ! Nous ne pouvons qu’être conscients de l’urgence de la situation et, en tant que représentants de la voix citoyenne, nous devons à ces personnes d’assurer le respect de leur dignité et de faire progresser l’égalité dans les faits.

Cet amendement vise à renforcer la prévention et l’accueil des victimes de violences, à travers la mise en place de formations spécifiques.

Le présent projet de loi entend renforcer la lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans la société française et s’inscrit dans le puissant mouvement mondial en faveur des droits des femmes, de l’égalité et de la justice.
Cependant, après lecture, nous déplorons que la question relative à la prise en charge des victimes n’aie pas été entièrement abordée par ce projet.
En effet, ceux qui reçoivent les victimes – professionnels de santé, gendarmes, policiers – sont parfois les premiers relais vers la justice pour ces dernières, ayant vécu une expérience parfois traumatisante et douloureuse à restituer.
De nombreuses enquêtes et rapports témoignent d’une situation critique dans les gendarmeries et commissariats de police : refus de prendre la plainte, découragement, minimisation de la violence subie, banalisation des faits, moqueries, propos sexistes, culpabilisation de la victime…

Dans plus de 90% des cas, les femmes racontent une mauvaise prise en charge, parfois désastreuse.

Changeons cela ! Dans l’intérêt des femmes, mais aussi dans celui des hommes. La MIPROF (Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains) en collaboration avec des équipes pluridisciplinaires d’experts et de professionnels, a conçu des outils de formation sur les violences faites aux femmes : courts-métrages et livrets d’accompagnement, fiches réflexes spécifiques à certaines professions, clips vidéo.
Ces outils s’adressent à l’ensemble des acteurs susceptibles d’intervenir auprès des femmes victimes de violences : professionnels de la santé, du social, de l’éducation, de la sécurité, de la justice…
Ainsi, nous proposons que toutes professions pouvant être impliquées suivent une formation pluridisciplinaire, obligatoire, qui les aidera à prendre la mesure du traumatisme de la victime et à lui montrer le respect dont elle a droit.
Réalisée en partenariat avec des professionnels de santé, des travailleurs sociaux, des élus, et les associations déjà sensibilisées et productives, ces formations ont pour objectif une meilleure orientation des victimes et une meilleure prise en charge de la personne.

En mettant en relation les différents acteurs compétents, nous briserons les schémas de
négligences aux victimes et de traitements inégalitaires qui nuisent à notre société depuis trop longtemps.

Exploitons l’énergie de ce projet de loi afin de changer durablement la situation !
Agissons maintenant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s